Inscrit dans une perspective d’humanité, le projet de la réalisation d’un monument funéraire est souvent concocté avec un grand soin, compte tenu de la volonté du défunt ou de la personne traduisant ses désirs. En effet, ce devoir de fidélité à un défunt, est basé sur une approche résolument tournée vers la personnalisation du service, surtout qu’il s’agit d’un hommage généreux à l’âme du défunt. Que ce soit des modèles classiques, originaux ou simples, les professionnels veillent toujours à mettre parfaitement en avant la réalisation des motifs et des gravures.

Choix du monument selon la religion

Chaque communauté a ses propres rituels en matière de marbrerie funéraire et ce en fonction de leur religion et de leurs pays. Voila pourquoi les plus habiles des marbriers proposent des modèles avec croix pour les chrétiens (de moins en moins fréquents) ou encore des modèles classiques aux angles droits ou arrondis. Les catholiques peuvent par exemple mettre une croix pour montrer leurs croyances ou venir déposer des fleurs à la Toussaint.

Quant à la tradition musulmane, elle est connue par les carrés spéciaux avec une orientation de toutes les tombes vers La Mecque. Les sépultures doivent ainsi être bâties dans le même sens. Les musulmans n’optent jamais pour la pierre tombale dessus parce que le corps ne doit pas être recouvert par la terre. La stèle musulmane, par contre, est souvent accompagnée d’un croissant et d’inscriptions en caractère romain et en arabe (souvent un verset du Coran).

Pour les monuments israélites, ils sont un peu plus hauts que les monuments classiques et leur soubassement est souvent de 25cm.

La tradition chinoise privilégie les carrés asiatiques et ses monuments funéraires sont généralement de grande ampleur. Les monuments se composent ainsi de très grandes pierres ou de caveaux doubles et sont impressionnants d’ailleurs, si les personnes ne prévoient pas un caveau assez grand pour leurs parents, cela peut leur porter préjudice pour leur destin. Outre leur grande taille, les monuments funéraires chinois font généralement preuve d’une grande originalité et demandent un temps considérable.

Les athées qui font le plus souvent le choix de la crémation pour éviter des frais liés à la  marbrerie préfèrent les monuments sobres avec des ornements tels que les plaques funéraires, ils peuvent aussi personnaliser le monument.

Matière pour réaliser un monument funéraire

Le choix de la matière de la pierre tombale est déterminant tant pour l’aspect visuel que pour le budget de la famille du défunt. Aussi cette décision a un effet important sur l‘entretien futur de la sépulture. Ainsi on peut choisir entre Granit, pierre ou encore marbre. Mais chaque matière a ses caractéristiques.

Le granit ne demande aucun entretien puisqu’il constitue un matériau naturel poli. Il suffit simplement de le frotter sans peine.

Coté couleurs, il est bien recommandé de choisir le noir, plutôt que le rose et le gris.

Si le choix est concentré sur la pierre, il en existe en différentes couleurs : blanche ou rose, pierre au grain assez fin etc. La pierre est une matière plus compliquée car elle est beaucoup plus poreuse. Donc elle requiert plus d’entretien.  Elle est aussi plus chère et plus fragile que le traditionnel granit.

Et contrairement aux idées reçues, les marbriers funéraires n’utilisent que très rarement le marbre pour maintes raisons. D’une part parce que le choix des couleurs est plus restreint : noir ou blanc. D’autre part, parce que le marbre n’est pas adapté à l’extérieur et aux éventuelles intempéries comme la pluie. Aussi serait-il de plus en plus difficile de trouver des blocs de marbre de grande taille.