Le handicap touche près de 5 millions de personnes en France. 2 millions de ces individus sont concernés par le handicap à la mobilité réduite. Pour aider les personnes qui souffrent de ce type de déficience, il existe des assurances, des banques et prévoyances dédiées aux personnes handicapées et dépendantes.

Contrats d’assurance adaptés aux personnes à mobilité réduite

Une assurance auto handicapé permet de bénéficier d’une couverture du véhicule, ses équipements intérieurs et aménagements de voitures sans surprime pouvant atteindre jusqu’à 8000 €. Les personnes handicapées peuvent aussi choisir d’assurer leur fauteuil roulant électrique. Les compagnies d’assurance proposent des mutuelles bénéficiant d’un avantage fiscal attrayant. Les agences d’assurance facilitent les procédures d’adhésion en autorisant les clients à protéger un proche handicapé en souscrivant un contrat de garanti en leur nom. Pour avoir une idée du coût de la prestation, il est recommandé de procéder à un devis d’assurance handicapé en ligne.

Établissement bancaire aux normes PMR

Les règlements sur l’accueil du public précisent que les équipements, les dispositifs, le mobilier et le service proposé par les établissements recevant du public ou les installations ouvertes au public doivent respecter les normes PMR. Ainsi, les banques doivent être équipées pour accueillir les personnes à mobilité réduite. Les établissements bancaires qui se mettent aux normes adaptent leurs mobiliers.

Notons que les mobiliers PMR s’adaptent également pour d’autres secteurs d’activité comme l’aménagement des banques à l’accès aux personnes à mobilité réduite. Les mobiliers peuvent ainsi s’adapter au commerce, restauration, administration et autres établissements recevant du public. L’installation de matériels destinés à faciliter l’accès aux PMR dans les banques est réalisée avec des mobiliers conçus avec des équipements modernes, robustes et professionnels.

Prévoyance des personnes à mobilité réduite

Le 1er juin 2015, de nouvelles réformes visent à simplifier la vie des Français. Sur les 40 mesures destinées aux particuliers, 11 touchent les personnes handicapées. Si avant, la demande d’attribution de l’Allocation adulte handicapée doit être renouvelée tous les 2 ans quand le taux d’invalidité varie de 50 à 80 %, désormais, la durée d’attribution est de 5 ans pour les bénéficiaires ayant un taux d’invalidité supérieur à 50 %.

La demande d’Allocation d’Adulte Handicapé ou AAH se fait actuellement sans avoir présenté de carte d’invalidité obtenue en s’adressant à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Autre changement majeur visant à simplifier le quotidien des personnes à mobilité réduite, la durée de validité du certificat médical s’allonge désormais de 3 à 6 mois.